ANNULÉ – Habiter à l’hospice au XXe siècle: entre choix et dernier recours

Activity —
  • February 7th, 2020

Page couverture, revue Santé et Bien-être au Canada, novembre 1957.

Dans le cadre de l’exposition Déjouer la fatalité : pauvreté, familles, institutions, assistez à une conférence d’Aline Charles, professeure à l’Université Laval, département des sciences historiques. 

 

Vendredi 7 février à 17 h 
Activité gratuite
Réservations : [email protected] | 514 528-8444

Les hospices du Québec se transforment au XXe siècle. De plus en plus nombreux, ils hébergent des populations pauvres ou aisées, féminines ou masculines, très âgées ou plus jeunes. Leurs objectifs visent la charité, le profit ou le bien vieillir. Leurs services oscillent entre l’inacceptable et le luxueux. S’ils constituent toujours un dernier recours, ils deviennent donc aussi un choix. 

Aline Charles est spécialiste d’histoire sociale et du genre pour le Québec et le Canada du XXe siècle. Ses recherches portent sur la manière dont le genre et l’âge structurent la vie en société, sur les politiques sociales adoptées par l’État et les citoyennetés qui en découlent, sur le système hospitalier ainsi que sur les différentes facettes du travail.

Le programme d’activités proposé dans le cadre de cette exposition est soutenu par Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques.