Les pendaisons au Pied-du-Courant (1836 -1912)

Activité —
  • 7 novembre 2019

La pendaison des Patriotes, Henri Julien

Dans le cadre de l’exposition Déjouer la fatalité : pauvreté, familles, institutions, assistez à une conférence de Donald Fyson, professeur titulaire au Département des sciences historiques de l’Université Laval.

Jeudi 7 novembre 2019 à 17 h 
Activité gratuite
Réservations : [email protected] | 514 528-8444

Entre son ouverture en 1836 et sa fermeture en 1912, la prison du Pied-du-Courant est le site de 28 exécutions capitales. Les pendaisons les plus connues sont celles des douze Patriotes en 1838-1839. Nous avons tout de même un devoir de mémoire envers les autres suppliciés, quinze hommes et une femme, tous pendus pour meurtre, ainsi que pour la centaine de prisonniers condamnés à mort mais graciés avant leur exécution.

Cette conférence présente un portrait global des condamnés à mort et à la peine capitale au Pied-du-Courant. Elle aborde des thématiques comme les conditions de détention des condamnés, la quête du pardon, le spectacle de l’exécution, le rôle de la religion et les attitudes du public et de la presse face à cette forme ultime de la violence de l’État.

 

Le programme d’activités proposé dans le cadre de cette exposition est soutenu par Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques.