Confitures et marinades Raymond : faites pour plaire!

Montréal, le mercredi 28 octobre 2015.- Confitures de fraises ou de framboises, olives farcies, cornichons, catsup, mayonnaise et légumes marinés sucrés ou sûrs… Les produits Raymond ont fait le bonheur de nombreuses familles québécoises pendant près de sept décennies. L’exposition Confitures et marinades Raymond : faites pour plaire! fait revivre ces produits qui ont marqué les mémoires de plusieurs générations. Photographies, publicités, objets, témoignages et reconstitutions numériques mettent en valeur cette grande entreprise montréalaise qui a dominé son secteur d’activité pendant une bonne partie du 20e siècle. L’exposition raconte aussi l’histoire des hommes et des femmes qui ont contribué à son essor. Confitures et marinades Raymond : faites pour plaire! est présentée du 29 octobre 2015 au 14 février 2016, à l’Écomusée du fier monde.

Pot de confiture Raymond, tiré d'une publicité, 1920. Revue moderne, Écomusée du fier monde
Pot de confiture Raymond, tiré d’une publicité, 1920.
Revue moderne, Écomusée du fier monde

La plus grande fabrique de conserves alimentaires

Fondée en 1905, l’entreprise familiale Alphonse Raymond Ltée s’installe rue Panet dans le quartier Centre-Sud à Montréal. La maison Raymond prend de l’expansion et devient, en 1936, la plus grande fabrique de conserves alimentaires au Québec. La réussite et le rayonnement d’Alphonse Raymond illustrent bien la contribution de toute une génération d’hommes d’affaires canadiens-français à la croissance économique de la métropole. Le succès et la prospérité de l’entreprise reposent aussi largement sur la contribution des travailleurs et travailleuses. À son apogée, Raymond compte environ 200 employés permanents auxquels s’ajoutent jusqu’à 800 employés temporaires, lors de la période des récoltes et de la réception des fruits et des légumes. Certains témoignages se retrouvent dans l’exposition et permettent de décrire leur réalité.

Du champ à l’usine, l’approvisionnement et les étapes de transformation sont illustrés par des photographies d’archives. Puis, de l’usine aux commerces, les produits se retrouvent chez les consommateurs. Dans les années 1960, c’est plus d’une centaine de produits qui leur sont offerts. Contenants, publicités et recettes ravivent les souvenirs liés aux confitures et marinades Raymond qui ont ravi les palais des québécois.

Un complexe industriel exceptionnel

Au cours de son évolution, le complexe industriel connaît différentes phases de croissance et s’inscrit dans le paysage du quartier. Aujourd’hui, l’Usine C occupe l’entrepôt et la chaufferie de cet ancien complexe industriel d’une valeur patrimoniale exceptionnelle. Une modélisation 4D, réunissant l’espace et le temps, permet de mieux comprendre la logique du développement du site et de ses impacts sur le tissu urbain environnant.

 

L’exposition s’appuie sur une recherche du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal dirigée par Joanne Burgess, et réalisée en collaboration avec l’Écomusée du fier monde.

Ce projet bénéficie du soutien financier du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal dans le cadre du programme de soutien à la diffusion du patrimoine montréalais.

 

Écomusée du fier monde
2050, rue Amherst
Angle Ontario
Métro Berri-UQAM

Horaire
Mercredi : 11 h à 20 h
Jeudi/vendredi : 9 h 30 à 16 h
Samedi/dimanche : 10 h 30 à 17 h

Tarifs
Adulte : 8 $
Étudiant/aîné/enfant plus de 6 ans : 6 $
Famille (2 adultes, 3 enfants) : 16 $

Renseignements : 514 528-8444 | ecomusee.qc.ca

– 30 –

Photographies et entrevues disponibles sur demande.

Renseignements :
Marie-Josée Lemaire-Caplette | 514 528-8444 |
Source : Écomusée du fier monde

Téléchargement :