À cœur de jour! Grandeurs et misères d’un quartier populaire

L’exposition permanente de l’Écomusée du fier monde À cœur de jour! Grandeurs et misères d’un quartier populaire raconte le Centre-Sud, un microcosme de la Révolution industrielle à Montréal. Soyez témoin des impacts de l’industrie sur le travail et sur les conditions de vie des familles ouvrières, et explorez la réalité actuelle d’un espace en pleine mutation. En plus de l’exposition permanente, des expositions temporaires, des activités culturelles, des publications et des programmes éducatifs sont au rendez-vous!

Un quartier industriel
Un ouvrier à l’intérieur de l’usine de la compagnie Hydraulic Machinery, rue Tansley, vers 1900. Fonds Hydraulic Machinery, Écomusée du fier monde
Un ouvrier à l’intérieur de l’usine de la compagnie Hydraulic Machinery, rue Tansley, vers 1900.
Fonds Hydraulic Machinery, Écomusée du fier monde

De 1850 à 1950, Montréal est la métropole du Canada et le Centre-Sud en est le cœur industriel. Voyez comment l’industrialisation façonne la ville et bouleverse l’organisation du travail. Des photographies de la construction du pont Jacques-Cartier et du port de Montréal illustrent le réseau de transport en plein essor. C’est d’ailleurs à l’odeur qui se dégageait des arrivages de mélasse dans le port et qui se répandait dans le quartier que l’on doit l’expression « Faubourg à m’lasse ». En plus d’être un véritable carrefour, Montréal est le centre manufacturier le plus important du pays. Découvrez des photographies et des objets des plus anciennes usines du Centre-Sud : la brasserie Molson fondée en 1786, la compagnie Macdonald Tobacco établie en 1858, la biscuiterie Viau & Frère datant de 1867, etc.

Un quartier vivant

Au cœur de cette ère industrielle se trouve l’ouvrier et sa famille. En échange de ses longues heures de travail, un ouvrier non qualifié reçoit un salaire annuel moyen de 240 $ en 1882. Loin d’être suffisant comme revenu, il n’est donc pas rare de voir travailler les femmes et les enfants. Lisez le témoignage de la jeune ouvrière Florina Lacoste âgée de douze ans, et rencontrez la famille Filion tout en constatant les conditions dans lesquelles elle vit. Un des nombreux défis quotidiens est l’approvisionnement et la conservation des aliments comme en témoigne une glacière de l’époque. Malgré ses conditions difficiles, les citadins se réunissent et tissent des liens, que ce soit dans les paroisses, les syndicats ou d’autres lieux de sociabilité tels les parcs et les cabarets. Voyez les divers programmes de théâtre des années 1950 qui sont exposés.

Épicerie, coin sud-est des rues Logan et Plessis, la nuit, 1977. Photo : Daniel Heïkalo, Écomusée du fier monde
Épicerie, coin sud-est des rues Logan et Plessis, la nuit, 1977.
Photo : Daniel Heïkalo, Écomusée du fier monde
Un quartier diversifié

Après la Deuxième Guerre mondiale s’amorce la désindustrialisation et le déclin des vieux quartiers montréalais. Les usines ferment, les emplois se font rares. Malgré les difficultés, les résidents du Centre-Sud ne se laissent pas abattre et se donnent les moyens d’agir dans leur milieu. Une cinquantaine d’affiches illustrent l’effervescence présente dans les organismes communautaires qui sont mis sur pied dans les années 1960 et 1970. Le Centre-Sud est maintenant marqué par les entreprises de services et de communications, par le savoir et la culture, et par la présence du Village gai. Écoutez les témoignages de résidents et d’intervenants du quartier qui évoquent sa mémoire et sa transformation. Ils vous racontent comment le milieu continue de se réinventer.

Écomusée du fier monde : musée d’histoire et musée citoyen

Fondé en 1980, l’Écomusée du fier monde est à la fois un musée d’histoire industrielle et ouvrière de Montréal et un musée citoyen. Accrédité par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, l’Écomusée explore l’histoire du travail et met en valeur le patrimoine du Centre-Sud de Montréal. Il développe une pratique muséale axée sur l’éducation populaire et favorise la participation citoyenne à ses activités. L’Écomusée du fier monde, c’est un musée qui évoque la fierté des résidents du quartier et leur capacité à se prendre en main.

Expositions temporaires, visites guidées des expositions et du quartier,
activités culturelles, publications et programmes éducatifs sont également offerts!

Renseignements : 514 528-8444 | ecomusee.qc.ca

Écomusée du fier monde
2050, rue Amherst
Angle Ontario
Métro Berri-UQAM

Horaire
Mercredi : 11 h à 20 h
Jeudi/vendredi : 9 h 30 à 16 h
Samedi/dimanche : 10 h 30 à 17 h

Tarifs
Adulte : 8 $
Étudiant/aîné/enfant plus de 6 ans : 6 $
Famille (2 adultes, 3 enfants) : 16 $

L’exposition permanente a été réalisée grâce à la contribution financière du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec.

– 30 –

Photographies et entrevues disponibles sur demande.

Renseignements :
Marie-Josée Lemaire-Caplette | 514 528-8444 |
Source : Écomusée du fier monde

Téléchargement :